CCXXXI

Les désorientés s’identifient à leurs moeurs, à leurs croyances, à leurs corps, à leurs sens, à leurs pensées ou encore à leurs intellects, bref, à tout ce qui n’est pas leur nature authentique. En résultent une peur insensée de la mort, un hédonisme débridé et l’incapacité de réaliser l’illégitimité des États. Continuer la lecture CCXXXI

CCXXIX

Ce n’est pas à l’individu de définir l’essence humaine car c’est bien l’essence humaine qui définit ses individuations. Aussi longtemps que, dans les apparences politiques, sociales et culturelles, la personne – c’est-à-dire le masque – triomphera de l’espèce – c’est-à-dire le regard derrière les masques – alors nous connaîtrons la décadence. Continuer la lecture CCXXIX

CCXXVIII

Je pense donc j’essuie en permanence l’échec de la subjectivité, donc je fuis constamment les ruines de ma propre ignorance, donc j’écris hypothétiquement les passerelles conduisant à notre seule réalité. Continuer la lecture CCXXVIII

CCXXVI

Attendre d’un philosophe qu’il soit un historien de la philosophie revient à exiger d’Erling Haaland qu’il sache qui a marqué le but décisif de la finale de la coupe du monde de 1954. On comprendra alors l’absurdité de déplacer l’axe principal d’une activité au mauvais endroit. Continuer la lecture CCXXVI

CCXXV

Par le Qurän, les musulmans sérieux ont reçu pour enseignement que les plus belles, grandes ou complexes conjectures ne feront jamais le poids face à la vérité. Il n’y a pas une sourate qui n’exhorte point à pourchasser la sagesse et à pratiquer la réflexion afin de desceller les preuves de l’Unique en toute chose, … Continuer la lecture CCXXV

CCXXIII

Je ne conçois pas l’ego comme quelque chose à dépasser, comme à laisser derrière Soi en s’en débarrassant, mais plutôt à apprivoiser et à aligner à des énergies plus bénéfiques pour le bien commun – même si cela passe malheureusement par la dénonciation de dérives et psychoses civilisationnelles – telles que la connaissance, le partage, … Continuer la lecture CCXXIII